La coopération au sein des Usines Vol. 2
Atelier Partage de Savoirs le 5 février : inscrivez-vous !
Par Catégories : Fablab, Missions, Participer, Recherche et CréationMots-clés : Publié le : 14 janvier 2022Dernière mise à jour : 19 janvier 2022

Fablabs Solidaires : vas-y, fabrique !

Le fablab des Usines vient de terminer son deuxième cursus Make !, un dispositif visant à former toute personne intéressée par la fabrication numérique, et plus spécifiquement des jeunes en décrochage ainsi que des femmes éloignées de cet univers. Après une première expérimentation réussie en 2018, le programme d’initiation et de formation était à nouveau lauréat de l’appel à projets Fablabs Solidaires de la Fondation Orange. Il s’est déroulé sur 2020 et 2021.

Vas-y, fabrique !

Annie, demandeuse d’emploi, a construit une jeu d’échecs avec plateau en bois et pièces en impression 3D, Simon, animateur musical, a créé un instrument à vocation pédagogique pour faire de la musique électronique et a développé pour cela ses compétences en informatique, électronique, dessin assisté par ordinateur et découpe laser. Trois anciennes étudiantes en biologie ont de leur côté fabriqué une fraiseuse à commande numérique, en vue d’équiper le fablab qu’elles souhaitaient monter sur le campus universitaire de Poitiers.
Au total, ce sont 17 personnes qui ont suivi le dispositif Make ! au fablab des Usines en 2020-2021. Une action menée en partenariat avec la Résidence Habitat Jeunes Kennedy à Poitiers, la Coopérative d’Activité et d’Emplois Consortium Coopérative, le tiers-lieu poitevin Cobalt, dédié au numérique, et la Fondation Orange qui a financé le projet à hauteur de 50% via l’appel à projets Fablabs solidaires.

Un programme à la carte

Pilotée par Julien Rat, médiateur technique, et avec l’appui des deux autres salariés du fablab, Simon Macias et Sylvain Lanore, la formation s’est déroulée en trois temps.
Tout d’abord, les participant.es ont suivi des séances de sensibilisation à l’univers des fablabs ainsi que des ateliers d’initiation à la découpe laser, à la fraiseuse à commande numérique, à l’électronique et à l’impression 3D. Ils et elles ont également pu bénéficier d’une demi-journée de découverte des métiers du numérique à Cobalt. Pour cette première phase, qui s’est déroulée sur 15 jours, chacun.e pouvait s’inscrire à la carte selon les compétences et connaissances visées.
A la fin de cette première étape, des entretiens individuels ont permis aux personnes investies dans Make ! de formaliser un projet de fabrication. A partir de là, l’équipe du fablab proposait un programme d’approfondissement sur-mesure répondant aux besoins spécifiques de chacun.e. Pour se préparer à la fabrication de son jeu d’échecs par exemple, Annie a suivi deux jours de formation à l’impression 3D et 3 jours sur la découpe laser avec modélisation sur ordinateur.
Troisième et dernière phase, celle de l’accompagnement individuel de projet. Chaque maker a reçu une bourse de 200€ pour l’achat de matériaux (bois, composants électroniques…), et a pu se rendre au fablab sur prise de rendez-vous, pour mettre en pratique ses connaissances et concrétiser son projet. Grâce à la découpe laser, Lola, salariée à Pôle Emploi, a pu fabriquer de A à Z des luminaires en bois et Virginie, entrepreneure, du mobilier.
“J’ai entendu parler de Make ! par Consortium Coopérative, où je suis entrepreneure, et je me suis dit que c’était l’opportunité d’apprendre à me servir de machines et fabriquer des meubles par soi-même. D’autant plus que l’ensemble du cursus de formation est gratuit. À titre personnel j’avais ce besoin de mobilier de cuisine, je me suis dit que c’était l’occasion de me lancer. C’est aussi plutôt réjouissant de casser ce stéréotype des femmes qui ne sauraient pas manier les outils !” Virginie, entrepreneure

Make ! #2, la suite

Lancé à l’automne 2020, le cursus de formation a été interrompu à plusieurs reprises par les différents confinements et s’est déroulé sur un an, au lieu des trois mois initialement prévus.
Make ! #2 est désormais terminé, mais trois des participant.es ont choisi de poursuivre l’aventure. Ils ont ainsi adhéré au fablab des Usines pour se lancer dans de nouveaux projets de fabrication. C’est une source de satisfaction pour Julien Rat, qui se réjouit également de voir que le projet de fablab sur le campus universitaire de Poitiers, porté par les trois étudiantes en biologie, a pu aboutir et ouvrir ses portes sous le nom de La Fabrick.
Au-delà de la fabrication de la fraiseuse à commande numérique, pour Marine, Anaïs et Anne-Claire, l’expérience Make ! a été l’occasion de découvrir la vie d’un laboratoire de fabrication sous tous ses angles, de s’inspirer et d’accélérer leur projet.
La coopération au sein des Usines Vol. 2
Atelier Partage de Savoirs le 5 février : inscrivez-vous !