Les Jardins de la Filature

C’est l’époque de l’année où jardinier.ère.s se penchent sur les semis – sur les bonnes choses à faire pousser durant l’année ! Alors quel meilleur moment pour vous donner des nouvelles sur les Jardins de la Filature et des projets pour 2021 ?

Malgré une période complexe, l’année dernière a été marquée par un enthousiasme partagé entre les jardinier.ère.s des Jardins Familiaux et le groupe de travail du Jardin Partagé. Pour beaucoup, 2020 a donné l’opportunité de consacrer du temps aux jardins et d’échanger autour de bonnes pratiques pour faire face à une situation sanitaire, sociale et économique difficile. Par exemple, le premier achat mutualisé entre les Jardins Familiaux et le Jardin Partagé a permis une commande groupée de 95 bottes de paille achetées auprès d’un producteur local. Cette belle réussite initie davantage de porosité et des interactions entre les jardinier.ère.s dont les jardins, année après année, se diversifient.

LE JARDIN PARTAGE

L’engagement du groupe de travail a permis de faire avancer les projets : rénovation du petit cabanon, aménagement des espaces et travail sur la signalétique dans le cadre de la médiation autour du jardin. Des investissements ont également été faits de la part de l’association AY128 pour améliorer l’équipement, faciliter les récoltes et l’arrosage au cours de l’année.

De nouvelles personnes ont rejoint l’équipe pour partager et cultiver en respectant les démarches écologiques et les fondements en permaculture sur lesquels se base le Jardin Partagé. 

LES JARDINS FAMILIAUX

Avec 25 parcelles louées en 2020, les Jardins Familiaux continuent d’être cultivés. Aujourd’hui, cet espace est un des lieux de croisement social le plus fort des Usines (âges, genres, origines, …) et a réussi progressivement à faire évoluer les pratiques vers des gestes éco-responsables favorisant une augmentation de la biodiversité sur cette zone.

La crise sanitaire a fait grandir l’envie ou le besoin d’avoir une parcelle cultivable et nous avons recueilli de nombreuses demandes en ce sens. Cette liste d’attente constitue de futur.e.s jardinier.ère.s pour 2021, au moment de la réattribution des parcelles pendant le mois de février.

test

DES PROJETS POUR 2021

Les jardinier.ère.s des Jardins de la Filature ont hâte de poursuivre les initiatives et les expérimentations collectives en 2021 ! Plusieurs projets ont commencé à prendre forme tels que :

  • la réflexion vers un espace maraîcher sur des zones en jachère,
  • le développement de la mise en commun et / ou des achats mutualisés entre les Jardins Familiaux et le Jardin Partagé,
  • la participation du Jardin Partagé à l’événement national ‘Bienvenue dans mon jardin au naturel’.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à lire l’article sur les Jardins Familiaux dans la Revue sur les Tiers-Lieux de la Coopérative des Tiers-Lieux ou à nous contacter ici.

test

ECRIRE UN NAVET – LES MOTS D’UNE JARDINIERE

Ecrire un navet… faire de la purée…retrouver la patate et pondre ces quelques vers… sans trop se tortiller…

« En mai, fais ce qu’il te plaît » il disait… A peu près… mais pas tout à fait…

Confinés nous sommes, confinés nous serons, il faut se faire une raison malgré les annonces de Mr Macron, gardons nos précautions !
Depuis la mi-avril, les jardiniers de Ligugé, toujours confinés, viennent se relayer au jardin partagé.
Le 11 mai, on l’espère, nous pourrons nous réjouir de nouveau se réunir, moins de 10… par toutatis,
Voyant germer nos cultures, on se dit « ah ! chouette, ce n’est que le début d’une grande aventure ! »
Retrouver cet espace qui nous a tant manqué : les plants, les fleurs, le broyat (surtout ça !), le compost (sans un os !) et les indésirables (ou les moins désirables), viendront créer le lien entre nos chères mains,
Que serrer nous ne pourrons, mais mouvoir dans la terre à foison, si belle, si riche, merci oseille, blé et autres mets pécuniers non boursiers.
Bichonnons nos plantations, nos semis… ces mignons : petits pois, fèves, épinards, carottes Zé panais (qui ne sont toujours pas…nés…), blettes, tomates, choux et poireaux… que c’est beau !
En attendant de se faire planter, oublions à ce sujet le sens figuré, le mois de mai verra grossir son cheptel, rejoint par les melons jaunes, tomates fournaises (l’été sera chaud sans les Chardo(e)ns !!! ) et les Roma.
Ensemble, nous reprendrons nos activités en conscience sur air de Vian (de vent ?) bien connu.
Bref, en d’autres mots, cultivons… nous !!! »

Lucie Maisonneuve du Jardin Partagé